11 mai 2013

L'écume des jours


Comme je vous en avais déjà parlé ici, ce film était sur ma liste des plus attendus de l'année 2013. La poésie absurde de Boris Vian revisité à la sauce Gondry, il ne m'en fallait pas plus pour trépigner d'impatience. Cette semaine, j'ai enfin pu assouvir ma curiosité et revivre l'histoire d'amour de Colin et Chloé sur grand écran. 
Au sortir de la salle obscure, mon avis est plutôt partagé. 
Je suis une inconditionnelle de Gondry. C'est un réalisateur atypique dont on reconnaît le style en un clin d'oeil. Il a su créé un véritable univers absurde, loufoque et follement poétique et ce en se montrant terriblement inventif, un vrai bricoleur du cinéma. A l'heure de la 3D et des budgets colossaux consacrés aux effets spéciaux, cela fait un bien fou de redécouvrir une autre manière de faire du cinéma, se rapprochant de ses origines, à l'aide de bouts de ficelle et de carton. Avec L'écume des jours, Mr Gondry a laissé toute sa loufoquerie s'exprimait et semble s'être amusé à jouer les créateurs d'effets. L'esthétique ainsi créée donne au film à l'ambiance année 50 un certain charme désuet et vintage. Ainsi la première partie du film m'a littéralement séduite, j'en prenais plein les yeux à chaque seconde. Mais bien que j'ai adoré ces effets, ils ont aussi d'une certaine manière desservi le film. Au fur et à mesure que le film avançait, ils étaient toujours aussi présents et ne laissaient pas du tout la place aux émotions. Ils prenaient totalement le pas sur les sentiments des personnages, et j'ai même eu du mal parfois à me concentrer sur l'histoire, et pour ce qui est une des plus belles histoires d'amour de la littérature française, c'est plutôt embêtant. Heureusement, une de mes amies m'avait prévenu je n'ai donc pas été déconcertée et je me suis accrochée. Je ne regrette pas mes deux heures assise sur mon strapontin car cet ovni cinématographique est, à mon sens, à voir ne serait-ce que pour son côté artisan. Mais il aurait été préférable que l'ensemble soit plus équilibré, ainsi plutôt qu'un film de curiosité, il serait devenu un film magique. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Je partage assez ton avis! Si ce n'est que l'esthétique de Gondry me laisse de marbre... J'aime bien le côté bricolé, mais je ne trouve pas sa manière de filmer ses créations très poétique, ce qui est dommage car il y avait du potentiel!

    RépondreSupprimer

Laissez moi un p'tit mot...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...